Petits gestes écologiques au quotidien

                                              

PETITS GESTES ÉCOLOGIQUES AU QUOTIDIEN

 

Ces petits riens à mettre bout à bout pour changer le monde !
« le plus long des voyages ne commence-t-il pas par un pas » ?

 

-       L’astuce c’est le bus, le train, le vélo, la trottinette, les rollers, la marche à pied, la co-utilisation de véhicules partagés (la combustion d’1 l d’essence = 2,4 kg de CO2)

-       Les emballages (sacs, boîtes, bouteilles, cartons vides, …) ont plusieurs vies, penser à les réutiliser ! (en avoir toujours dans son sac ou dans le coffre de sa voiture)

-       Acheter bio, local, de saison – si possible en direct ! (circuit court) et/ou dans un magasin « coopérative », dans un « point de vente collectif », dans une AMAP

-       Changer pour une banque « solidaire » (La Nef, Crédit Coopératif) une assurance « mutuelle » (MAIF, MACIF) un fournisseur d’énergie 100% renouvelable (ENERCOOP)

-       Préférer le « fait soi-même ici » au « made in ailleurs par d’autres »

-       Choisir les produits vendus en vrac, utiliser des sacs en papier de récupération

-       Impulser le covoiturage : www.covoiturage.fr - www.idvroom.com - www.carpooling.fr

-       En faisant tremper les légumineuses toute la nuit précédente on diminue leur temps de cuisson au moins par 2 et en ajoutant des algues (kombu, wakame) par 3

-       « En ai-je vraiment besoin ? » Tendre vers le « vivere parvo » (vivre de peu)

-       Acheter moins, acheter moins souvent et choisir la meilleure qualité

-       Limiter ses déchets au maximum, les trier, et si possible les recycler soi-même

-       Réparer, customiser, recycler, échanger, troquer, voire donner ! gratiferia + économie circulaire

-       Emporter sa loupe pour lire les étiquettes et même ce qui n’y est pas marqué !

-       Apprendre à déchiffrer les logos, les symboles, les slogans, la traçabilité OGM

-       S’informer pour trouver les lieux de consommation écoresponsable et équitable (le bouche à oreille, les associations, internet, les librairies, les revues, les films, …)

-       Vérifier que derrière le prix le plus bas ne se cachent pas de mauvaises conditions de travail, le chômage, la pollution, la désertification, des calories vides, des additifs inquiétants, l’éphémère, trop de déchets non recyclables

-       Ne pas hésiter à exiger la traçabilité depuis l’origine agricole (du champ à l’assiette)

-       Trier et lombricomposter ses déchets organiques «verts» dans un coin du jardin

-       Utiliser (ou mieux, fabriquer) des détergents non polluants, biodégradables

-       Couper l’eau pendant le lavage des dents, réduire le débit, mettre des embouts réducteurs

-       Prendre une douche (40 à 50 litres) plutôt qu’un bain (160 à 180 litres)

-       Installer un appareil de traitement de l’eau (fini les bouteilles plastique !)

-       Utiliser des ampoules à faible consommation d’énergie (LED)

-       A la campagne utiliser des toilettes sèches et recyclables (100 litres eau / jour économisés)

-       A la ville utiliser une chasse d’eau à 2 débits (3-4 litres  contre 6-10 litres)

-       Eteindre les appareils électriques en veille = 1 Kwh / jour

-       Planter et jardiner partout où c’est possible, même sur 1 m2, même sur un balcon !

Garder en mémoire le message de Coluche concernant les produits indésirables : « il suffirait de ne pas les acheter pour qu’ils ne se vendent pas ! »

 

                                    Soyons bio-actifs : devenons Bio Consom’Acteurs ! 
                                    Faisons de bons choix… et… Portons la bonne parole !

 
 

               « Agir individuellement c’est bien, agir aussi collectivement, c’est encore mieux ! »

-----------
Bio Consom’Acteurs Paca France : 04 94 73 70 65 / 06 70 51 06 48 / 06 81 84 21 30
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / www.bioconsomacteursprovence.com
 
 
VERSION IMPRIMABLE ICI